LES VOYAGES DE DS
Ma route de la soie (2007). De Buenos Aires à Lima (2009/2010), le Japon du nord au sud (2011/2012), St Jacques de Compostelle, la route de Tours, inachevée (2014), Mon Camino Francés (2016), La Via de la Plata (2017-2018), Le chemin Portugais, de Porto à Saint-Jacques (2018), Le chemin d'Arles (2019) inachevé, La via Francigena (2019), Le Japon (2019).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

DE BUENOS AIRES A LIMA
LA VIA DE LA PLATA
LA VIA FRANCIGENA
LE CAMINO FRANCES
LE CHEMIN D ARLES
LE CHEMIN PORTUGAIS
LE CHEMIN PORTUGAIS PAR LA COTE
Le Japon d Hiroshima A Tokyo
LE JAPON DU NORD AU SUD
MA ROUTE DE LA SOIE
ST JACQUES DE COMPOSTELLE la route de Tours


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Sites favoris

AND HOTEL à Istanbul
HOTEL SAINT PAUL à Paris
HOTEL HIPOCAMPO PUERTO MADRYN
HOTEL GERONIMO (PUCON)
GRAN HOTEL VENUS (MENDOZA)
HOTEL DEL CID ( LA SERENA)
RESIDENCIAL ROSARIO (LA PAZ )
DEESSE FILMS
MA PAGE YOUTUBE
MA PAGE VIMEO
CHAMBRE D'HÔTE COULOMBIERS


Fistera, la fin du voyage (3 jours de marche ou 3h de bus)

On a pris le bus pour Fistera, un aller-retour dans la journée. On a eu un super temps. C'est vraiment la fin du voyage et la fin du Chemin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà c'est la fin du voyage.



Publié à 04:33, le 31/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Cabo Finisterre
Mots clefs :
Lien

De Arzua à Saint-Jacques-de-Compostelle (bus + 12 km environ)

J'ai 2 jours d'avance sur mon programme, je me suis trouvée une chambre chez un particulier. C'est un weekend de fête car le 1er novembre est aussi férié aussi du coup il est difficile de se loger pour le vendredi car c'est aussi le jour du Botafumeiro à la cathédrale de Saint-Jacques qui a lieu tous les vendredis à 19h30.

Le Botafumeiro, encensoir en laiton argenté, est haut de 1,60 m et pèse 54 kg. Il fut exécuté par l'orfèvre Losada en 1851.

À l'origine, cet encensoir servait à parfumer la cathédrale. Il pend à une corde sous le transept. À l'occasion de célébrations liturgiques spéciales et pendant l'Année Sainte Compostellane, au cours de la messe du pèlerin qui se déroule tous les jours à 12 h, les visiteurs peuvent contempler la singulière cérémonie du botafumeiro.

Pendant qu'on le balance comme s'il s'agissait d'un pendule, huit hommes (tiraboleiros) donnent de la corde au point le plus élevé du mouvement et tirent sur elle au point le plus bas. On accroît ainsi l'oscillation de l'encensoir pour l'élever à 20,6 mètres de haut dans la voûte, en formant un arc de 65 mètres tout au long du transept, depuis la porte de la Azabachería jusqu'à celle de Platerías. Il passe au ras du sol à une vitesse de 68 km/h en laissant derrière lui un fin sillage de fumée d'encens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le voyage est terminé, j'ai récupéré ma Compostela, sorte de certificat, preuve d'avoir fait plus de 100 km. Il reste encore à voir la mer à Fistera, ce sera pour lundi.



Publié à 04:11, le 28/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Saint-Jacques-de-Compostelle
Mots clefs :
Lien

De Melide à Arzua (15 km environ)

J'ai gardé mon sac cette fois-ci car j'avançais vraiment moins vite sans mon sac...

Par contre personne ne s'est levé avant 8h00 du matin, c'est une première, on sent que tout le monde est crevé et que marcher dans la nuit c'est plus trop ça... On a trop marché hier, on a décidé de prendre le bus le lendemain pour Lavacolla, c'est là où se trouve l'aéroport et de marcher de là à Santiago, c'est environ 12 km.

Arzua n'a pas grand-chose à offrir mais l'auberge privée est très bien, de même que le restaurant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:49, le 27/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Arzúa
Mots clefs :
Lien

De Eixere à Melide (24 km environ)

J'ai renouvelé l'expérience du sac à 3 Euros même si j'ai l'impression que j'avance moins vite sans. C'était la plus longue étape avant Santiago et il a fait 25 degrés dans l'après midi, ça nous a cassé. Je marche avec Shoko et 2 françaises de Vendée, la mère et la fille (Marie Noelle et Emeline). Marie Noelle a marché depuis le Puy-en-Velay en France.

Mélide est assez sympa et on a dormi dans une auberge privée à 10 Euros car la municipale était trop nulle. La spécialité de la ville est le poulpe, ce n'est pas fameux à mon goût mais certains adorent. Je prends de moins en moins de photos, je commence à fatiguer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:29, le 26/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Melide
Mots clefs :
Lien

De Portomarin à Eirexe (17 km environ)

J'ai finalement envoyé mon sac avec un transporteur pour 3 Euros. On se sent plus légère sans. Il m'a fallu quand même plus de 3h pour faire 17 km. Je ne suis pas très contente de moi mais pour une reprise c'est pas trop mal. L'étape était de 25 km mais j'ai décidé avec Shoko, la japonaise avec qui je marche et qui est aussi blessée à la cheville, que c'était amplement suffisant pour un 1er jour de marche.

On est au milieu de nulle part, dans une pension car la nuit dernière, on était quasi les uns sur les autres avec des ronfleurs et ça m'a gonflé. Je n'ai pas dormi de la nuit. Les espagnols sont de retour, on avait même des classes de gamins dans l'auberge. Voici les photos du chemin, beaucoup de vaches.

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:01, le 25/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Eirexe
Mots clefs :
Lien

De Sarria à Portomarin (30 min en bus)

Aujourd'hui lundi 24, je vais prendre le bus de 14h00 pour Portomarin et remarcher demain jusqu'à la fin. Des photos de Portomarin plus tard.

En 1962, l'ancienne cité de Portomarin, fondée au Xème siècle, aurait dû être engloutie par les eaux de Mino après l'édification d'un important barrage, avec quantité d'autres villages. Aujourd'hui lorsque les eaux sont de la retenue sont basses, on peut voir encore les ruines des piles du pont médiéval qu'empruntaient les jacquets. Pour le reste, la ville ancienne a été entièrement rebâtie pierre à pierre.

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 18:01, le 24/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Portomarín
Mots clefs :
Lien

De Triacastela à Sarria (20 min en taxi)

J'ai finalement pris un taxi de Triacastela à Sarria. Le dimanche, il n'y a pas de transport public juste des taxis. Je l'ai partagé avec 2 autres personnes, 25 Euros pour 25 km, c'est raisonnable. On s'est fait plaisir, on a aussi pris 3 chambres individuelles dans une belle pension CASA BARAN. On est arrivés sous la pluie mais le soleil est apparu plus tard.

Il est prévu du beau temps jusqu'à Santiago, 25 degrés dans les prochains jours, que demander de plus. J'en ai profité pour mettre à jour le blog.

 

 

 

 



Publié à 04:38, le 23/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Sarria
Mots clefs :
Lien

De Hospital à Triacastela (15 km environ)

C'était une petite étape mais nous avons eu la pluie pour la 1ère nuit et ce n'était pas facile dans les descentes. La Galice a des ressemblances avec la Bretagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:35, le 22/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Triacastela
Mots clefs :
Lien

De Vega à Hospital Da Condesa (17 km environ)

On monte, on monte jusqu'à 1300 m d'altitude vers un minuscule village O Cebreiro, qui est la porte d'entrée de la Galice. Les paysages sont magnifiques. On arrive bientôt en fin de parcours, il reste un peu plus d'1 semaine pour atteindre Santiago. Il est temps car l'état de mon pied gauche ne s'améliore pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Santiago n'est plus très loin, on rencontre des bornes de distance dans chaque village. De même en haut de la montagne, O Cebreiro, le village emblématique du Camino, avec son église édifiée vers l'an mil et sa brume océanique souvent tenace.

 

 

 

 

 

On a commencé à redescendre et comme souvent, on a pris le mauvais chemin et on s'est retrouvé sur la route, piste pour les vélos. C'est très bien pour mes pieds et souvent plus rapide mais c'est moins joli.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auberge à Hospital est toute neuve et il y a juste un restaurant dans ce village de quelques maisons.



Publié à 04:33, le 21/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Hospital da condesa
Mots clefs :
Lien

De Ponferrada à Vega de Valcarce (30 min en bus puis 15 km)

J'ai finalement pris le bus jusqu'à Villafranca Del Bierzo car il n'allait pas plus loin puis j'ai marché jusqu'à Vega de Valvarce. On a beaucoup marché le long de la nationale, dans la montagne. On remonte en altitude;

 

 

 

 

 

 

 

 

Vega de Valcarce s'étale au fond d'une vallée encaissée, d'où son nom. Deux forteresses contrôlaient les passages au Moyen Age. Les ruines de Sarracin (Xème siècle) sont toujours visibles et accessibles.

 

 

 

 



Publié à 04:31, le 20/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Vega de Valcarce
Mots clefs :
Lien

Ponferrada, suite et fin

J'ai finalement pris une chambre d'hôtel à 25 Euros, un peu en dehors du centre historique. J'ai pu y entrer dès 9h00. Demain je ne sais pas encore où je vais aller, je verrai ce soir. Hier il y avait un docteur pour les pieds, bénévole à l'auberge, ça arrive de temps en temps et on peut le consulter gratuitement. J'ai eu droit à un massage des pieds et mollets, il m'a donné un conseil pour ma voûte plantaire, je verrai si ça va mieux ou pas.

Ponferrada compte une forteresse construite en 1178 par les chevaliers de l'ordre du Temple. La ville compte de nombreux édifices baroques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:01, le 19/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Ponferrada
Mots clefs :
Lien

De El Acebo à Ponferrada (17 km environ)

Aujourd'hui l'étape est courte mais elle descend et c'est plus difficile que sur du plat surtout que ça descend sur des rochers. Les paysages sont toujours aussi beaux. Par contre, on est dans la grisaille depuis qu'on a quitté Astorga mais bon on ne peut pas tout avoir. Avant d'arriver à Ponferrada, on traverse encore un village montagnard Riego de Ambros et Molinaseca, une cité fortifiée avec la Calle Real bordée de belles demeures blasonnées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auberge est très sympa, donativo, c'est à dire qu'on donne ce que l'on veut. Beaucoup d'auberges paroissiales donc gérées par l'église sont donativo par contre ils nous réveillent à 6h30 et nous mettent dehors à 7h30, ça ne rigole pas...

J'ai décidé de rester un jour de plus, la ville est sympa et j'en ai marre des villages de montagne où il fait humide et froid. Je prendrais peut-être le bus demain, je n'ai pas encore décidé. Cela va dépendre de mon pied.



Publié à 04:14, le 18/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Ponferrada
Mots clefs :
Lien

De Rabanal del Camino à Acebo (16,5 km environ)

Aujourd'hui il a commencé à pleuvoir à 8h30 et on a tous commencé à flipper car c'est une étape qui monte de 1156 m à 1517m d'altitude et grimper dans la gadoue c'est pas fun du tout. Les paysages étaient grandioses, on retrouve les landes, la forêt et ça sent bon le pin. Enfin nous plongeons dans les décors de Bierzo où les ardoises remplacent les tuiles, les sources abondent, où pierres et troncs d'arbres se couvrent de mousse et de lichens. Il fait jour à partir de 8h30, du coup je peux dormir un peu plus.

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cruz de Ferro est un lieu emblématique du Camino. La pyramide de cailloux est le résultat d'un millénaire de passages. Chaque pèlerin ayant déposé sa pierre a contribué à l'édification de ce " monument " coiffé d'une croix.

 

 

 

 

 

 

 

 

El Acebo

 

 



Publié à 04:33, le 17/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, El Acebo
Mots clefs :
Lien

D'Astorga vers Rabanal del Camino (22 km environ)

Nous nous attaquons en douceur au versant est des Monts de Léon. Une route de pèlerins progresse le long d'une petite route à travers de splendides paysages et des villages montagnards qui ont échappé à une mort certaine grâce à la renaissance du Chemin.

 

 

 

Quand les cailloux me font trop mal, je marche sur la piste cyclable, c'est bien mieux.

 

 

 

Rabanal del Camino, étape ancestrale, était à l'abandon dans les années 80. Dès le renouveau du Chemin, les anglais de la Confraternity of Saint James, ont ouvert un refuge et redonné vie au village.

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:29, le 16/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Rabanal del Camino
Mots clefs :
Lien

De Hospital de Orbigo à Astorga (16 km environ)

L'étape courte et bucolique, plus vallonnée aussi constitue la bande-annonce d'un changement radical avec les Monts de Léon qui se profilent déjà droit devant nous. Après une matinée de marche, nous découvrons Astorga. Les richesses patrimoniales s'étendent du Moyen âge jusqu'au 20ème siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 18:58, le 15/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Astorga
Mots clefs :
Lien

De Léon à Hospital de Orbigo (40 min de bus)

J'ai finalement décidé de prendre le bus pour aller à Hospital de Orbigo où se trouve le pont médiéval le plus long et le plus célèbre du Camino. J'ai un peu regretté de ne pas avoir été jusqu'à Astorga car le bus y allait car à part le pont, il n'y a pas grand-chose.

En plus l'auberge est glaciale, j'ai dû demander une chambre à 19h00 car les dortoirs donnent directement dehors. Demain marche jusqu'à Astorga, un peu moins de 4h. Cela devrait aller. J'ai quand même retrouvé des compagnons de route ce qui est toujours très sympa.

 

 

 

 



Publié à 04:23, le 14/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Hospital de Órbigo
Mots clefs :
Lien

De Sahagun à Léon (1h de bus)

Etant arrivée 1 jour plus tôt, j'ai dormi dans une pension qui est sur le chemin du Camino. N'ayant pas de plan de ville et n'ayant aucun sens de l'orientation, j'ai voulu aller au bureau de tourisme près de la cathédrale qui se trouve au nord de la ville et je me suis retrouvée au sud de la ville donc j'ai pris la 1ère pension trouvée et les 3 autres jours, j'aurai une chambre privée chez un particulier.

Léon est très sympa, c'est ma ville préférée de ce que j'ai vu jusqu'à présent. Je retrouve mes compagnons du début. Eux ne restent qu'1 seul jour. Il y a peu de pèlerins qui prennent le temps de s'arrêter, c'est tous des pressés. C'est comme si le chemin était une course. Chacun son truc...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a eu 2 jours de pluie en espérant que demain vendredi il ne pleuve pas car je dois partir marcher vers Hospital de Orbigo, une étape en 2 fois car c'est 36 km. A bientôt.



Publié à 04:00, le 13/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Castille-et-León
Mots clefs :
Lien

De Calzadilla à Sahagun (24 km environ)

Une fois encore, le chemin officiel s'évertue à longer la N-120 (nationale) au moyen d'une senda de peregrinos. Les petits villages égayent le parcours. Au final, Sahagun exhibe les ruines du convent San Facundo et des églises du style roman. L'une d'elles n'est autre que l'ancienne église de la Trinidad reconvertie en refuge pour les pèlerins. C'est là que j'ai dormi mais était trop crevée pour prendre des photos.

 

 

 

 

 

 

Peu de photos car je n'étais pas bien du tout et j'ai fait un malaise à l'auberge mais après un peu de repos et de la nourriture dans le ventre, ça allait mieux mais j'ai décidé de prendre le bus pour Léon et y rester 4 jours au lieu de 3 pour permettre à mon pied de récupérer. C'est l'entrée de la fameuse église.

 

 

 

 

 

Au petit matin, bus pour Léon à 9h00, je pensais être seule mais finalement beaucoup de pèlerins avaient eu la même idée. La plupart des pèlerins ne veulent pas dire qu'ils prennent le bus, c'est complètement débile. Moi, je le crie haut et fort, c'est ma marche, je fais ce que je veux, les autres se cachent et ne veulent pas qu'on les voie. Dans les refuges communales (les moins chers), la priorité est donnée au marcheurs, puis aux cyclistes puis aux autres. Les gens sont ploucs parfois...

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:01, le 9/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Sahagún
Mots clefs :
Lien

De Carrion à Calzadilla de la Cueza (17 km environ)

La Calzada de los Peregrinos est une ligne droite au milieu d'un désert parfois torride. Heureusement nous sommes en octobre, il ne fait pas si chaud.

Encore un départ au petit matin mais c'est une courte étape que je fais, mes autres compagnons continuent pour 26 km mais moi je ne peux pas. Mon pied droit avec un orteil en mauvais état et une ampoule au talon, ne veut plus avancer donc 3h de marche est mon maximum pour cette étape. On a commencé par du bitume puis on a fini pour des cailloux avec une aire de repos en tout et pour tout.

L'auberge est neuve et je suis la 2ème arrivée, la première est venue en taxi. Peu de pèlerins s'arrêtent là ce qui est très bien, on va pouvoir bien dormir. C'est un village de 60 personnes et il y a un restaurant et 2 auberges.

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:07, le 8/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Calzadilla de la Cueza
Mots clefs :
Lien

De Fromista à Carrion de los Condes (20 km environ)

Tracé officiel et itinéraire historique coîncident grâce à un andadero, une piste aménagée pour les marcheurs. En route Villacazar de Sirga, mérite un arrêt pour sa belle église Santa Maria la Blanca, aux proportions de cathédrale. Départ au petit matin.

 

 

 

 

 

 

 

 

On a quasi longé la nationale tout du long et j'ai décidé de marcher sur la piste cyclable plus plate que la piste aménagée pour les marcheurs et très mauvaise pour mes pieds.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 23:06, le 7/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Carrión de los Condes
Mots clefs :
Lien

De Castrojériz à Fromista (25 km environ)

Après le sauvage plateau de Mostelares, nous découvrons l'ermita San Nicolas,(pas pris en photo) un hôpital fondé en 1171, et, juste à côté, le pont médiéval sur le rio Pisuerga.

Après Boadilla del Camino et son redoutable pilori du 15ème siècle, Fromista nous réserve encore des surprises avec ses joyaux romans dont l'église San Martin.

La montée fut rude dès le matin avec un vent glacial, moi et une autre française, nous étions les dernières à quitter l'auberge et il était à peine 7h30 et il faisait nuit noire et je n'avais toujours rien dans le ventre. J'ai des barres céréales mais le matin, j'ai dû mal, je mange normalement 2 bananes et une barre pendant l'étape du jour avec un arrêt de 5 min chaque heure pour me reposer.

 

 

Après la montée, la descente...

 

 

 

 

 

 

 

Le pont médiéval ne m'a pas inspiré...

 

 

 

 

 

 

On va suivre ce canal de Castilla jusqu'à Fromista.

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:05, le 6/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Frómista
Mots clefs :
Lien

De Hornillos à Castrojeriz (20km environ)

Des plateaux arides alternent avec des vallons cultivés où coulent parfois un ruisseau comme à Arroyo Sambol. Après Hontanas, la vallée du Garbanzuelo nous fait découvrir les vestiges du couvent San Anton alors que déjà se profile Castrojeriz, un village rue dominé par les ruines d'un château fort.

 

 

Certains sont plus relax que d'autres, surtout quand ils n'ont pas de sac à porter. Il est possible de faire acheminer son sac d'une étape à une autre au prix de 4 à 5 Euros selon les compagnies.

 

 

 

 

Hontanas, Mon saint Graal à moi, un café au lait après 2h de marche sans rien dans le ventre. Quand on part à 7h30 le matin, il est rare dans les villages de trouver quoi que ce soit d'ouvert, il faut donc patienter jusqu'au prochain village et quelque fois c'est à 2h de marche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Castrojeriz s'étale à la base d'une colline coiffée d'une forteresse en ruine. Ce village-rue s'est développé le long du Camino et grâce à lui. En arrivant on découvre la collégiale Nuestra Senora del Manzano (Notre Dame du Pommier).

 

 

 

 

 

 



Publié à 06:04, le 5/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Castrojeriz
Mots clefs :
Lien

De Burgos à Hornillos del Camino (20 km environ)

Aujourd'hui nous abordons la traversée de la Meseta qui durera pendant 200km. C'est un plateau rocailleux, argileux, calcaire, d'une grande austérité, torride en été et glacial en hiver et qui s'élève à 800/900 m d'altitude; Ce décor va nous accompagner jusqu'à Leon et même au-delà.

Les pèlerins sont de plus en plus fous ou très lents, ils se lèvent vers 5h30 alors qu'il n'y a que 5h à marcher et ça réveille tout le monde. Le jour se lève de plus en plus tard, à 8h00 il fait encore nuit et super frais, bientôt je vais sortir les gants. Dans la journée, il peut faire 25, c'est pour cela qu'il vaut mieux marcher le matin. Par contre le matin, il peut faire 5 degrés et j'ai dû sortir mes gants mais le froid ne dure pas longtemps car avec le sac, on transpire assez vite et ça tient chaud. Le vent est également présent en journée et il peut être glacial. Sous le soleil, il fait chaud mais à l'ombre on se caille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rue principale d'Hornillos correspond au chemin et à droite on trouve l'église San Roman, un édifice gothique. La plupart des villages qu'on traverse n'ont pour la plupart qu'un restaurant ou un bar qui fait aussi office de petit supermarché. Le wifi est fourni par le restaurant du village qui était fermé ce mardi mais à l'extérieur, cela fonctionnait bien.

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:40, le 4/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Hornillos del Camino
Mots clefs :
Lien

De Belorado à Burgos (1h de bus)

Burgos, ville du Cid a sa cathédrale Santa Maria classée au patrimoine de l'Unesco; Je suis arrivée samedi et c'était leur fête du moyen âge, il y avait une parade et un monde pas possible.

Je voulais rester dans une chambre simple mais à cause de la fête, tout était complet du coup j'ai dû me contenter de l'auberge à 5 Euros le lit pour la première nuit puis j'ai changé pour une pension à 25 Euros en chambre double pour les 2 dernières nuits. Demain départ pour le camino. J'ai retrouvé mes compagnons de route français Jean Philippe et Corinne pour un dernier repas car ils ne sont restés qu'1 seul jour et si tout se passe normalement ils auront toujours 2 jours d'avance sur moi.

Burgos, magnifique ville, pas toujours pratique pour les pieds douloureux...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 20:38, le 1/10/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Burgos
Mots clefs :
Lien

De Santo Domingo à Belorado (25 km environ)

Plus de 6h de marche je suis morte et mon pied gauche aussi. C'est l'étape la plus difficile depuis mon trajet en bus. C'est les cailloux et les pierres qui me tuent, tout mon corps est bien sauf le pied gauche et ça gâche tout. A Belorado, le refuge tenu par des suisses est donativo, c'est à dire qu'on donne ce que l'on veut. L'auberge est petite et le bénévole Gérard, très sympa. C'est son dernier jour, il repart en Suisse le lendemain en passant par Burgos avec le bus et je vais partir avec lui. Burgos est à 1h de Belorado.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 20:37, le 30/09/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Belorado
Mots clefs :
Lien

De Najera à Santo Domingo de la Calzada (21 km environ)

Encore une étape de 21km qui commence toujours bien mais finit dans la douleur... Encore des vignes à traverser et des paysages magnifiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 20:36, le 29/09/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Santo Domingo de la Calzada
Mots clefs :
Lien

De Navarrete à Najera (16 km environ)

Encore une petite étape vers Najéra à travers les vignobles de la Rioja.Najéra, au pied de falaises rougeâtres, témoigne d'un riche passé tant jacquaire qu'historique, d'après mon guide.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans cette partie de l'Espagne, la siesta est importante de 14h00 à 17h00, presque tout est fermé.



Publié à 03:35, le 28/09/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Nájera
Mots clefs :
Lien

De Logrono à Navarrete (13 km environ)

C'est une courte étape de 3h vers Navarrete ce qui est parfait pour mon pied douloureux. Sur cette étape, j'ai retrouvé mes compagnons de route français rencontrés à St Jean Pied de Port et avec qui j'ai marché tout le temps. C'est vraiment les rencontres qui sont intéressantes même si elles sont souvent éphémères.

 

 

 

 

 

Sur le chemin, notre saint graal, c'est la flèche jaune que l'on cherche pour avancer. La plupart du temps, elle est bien visible mais c'est souvent dans les villes, qu'il faut prêter attention.

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:33, le 27/09/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Navarrete
Mots clefs :
Lien

De Estella à Logrono (45 min de bus)

J'ai finalement pris le bus d'Estella à Logrono, 45 min au lieu de 2 jours de marche. Je suis arrivée à 9h du matin et j'ai pris un lit dans une auberge privée mais comme le wifi était naze, j'ai cherché une chambre simple plus près du centre-ville et je l'ai trouvé dans une pension très sympa, calle Capitan Gallarza. Logrono est aussi très sympa avec une superbe cathédrale. Les rues sont vides à 9h00 du matin, les espagnols ne sont pas des lèves tôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:44, le 26/09/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Logroño
Mots clefs :
Lien

De Villatuerta à Estella (4 km environ)

Ce fut très court mais très effrayant car tout le long du chemin, il y avait des écriteaux sur lesquels étaient écrits: zone de chiens et je les ai entendu aboyer. J'ai rencontré plus tard à Estella une jeune tchèque qui est partie très tôt se matin et s'est retrouvée face à 2 chiens mais ils se sont enfuis à l'arrivée d'un espagnol.

Estella est très sympa mais à 8h00 du matin, il n'y a pas grand-chose d'ouvert, j'ai quand même pu laisser mon sac à l'auberge. Mon pied a supporté les 45 min de marche.

Demain je pense prendre le bus pour Logrono et sauter 2 étapes. A voir... Les jeunes coréens sont là, ils voyagent en groupe et se soûlent avec du vin rouge et dégueulent partout, c'est très classe. Ils sont super nombreux, les italiens sont eux très très bruyants. Tout le monde veut les éviter. C'est pour cela que je pense prendre le bus comme cela, je ne verrais ni les uns ni les autres.

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:30, le 25/09/2016, dans LE CAMINO FRANCES, Estella
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente