LES VOYAGES DE DS
Ma route de la soie (2007). De Buenos Aires à Lima (2009/2010), le Japon du nord au sud (2011/2012), St Jacques de Compostelle, la route de Tours, inachevée (2014), Mon Camino Francés (2016), La Via de la Plata (2017-2018), Le chemin Portugais, de Porto à Saint-Jacques (2018), Le chemin d'Arles (2019) inachevé, La via Francigena (2019), Le Japon (2019).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

DE BUENOS AIRES A LIMA
LA VIA DE LA PLATA
LA VIA FRANCIGENA
LE CAMINO FRANCES
LE CHEMIN D ARLES
LE CHEMIN PORTUGAIS
LE CHEMIN PORTUGAIS PAR LA COTE
Le Japon d Hiroshima A Tokyo
LE JAPON DU NORD AU SUD
MA ROUTE DE LA SOIE
ST JACQUES DE COMPOSTELLE la route de Tours


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Sites favoris

AND HOTEL à Istanbul
HOTEL SAINT PAUL à Paris
HOTEL HIPOCAMPO PUERTO MADRYN
HOTEL GERONIMO (PUCON)
GRAN HOTEL VENUS (MENDOZA)
HOTEL DEL CID ( LA SERENA)
RESIDENCIAL ROSARIO (LA PAZ )
DEESSE FILMS
MA PAGE YOUTUBE
MA PAGE VIMEO
CHAMBRE D'HÔTE COULOMBIERS


De Lucques à Florence en train puis retour à Paris

C'est la folie ici, je n'ai jamais vu autant de monde durant ce voyage qu'à Florence. Cela a commencé à la gare. Puis comme d'hab, je me suis trompée sur mon chemin pour me rendre au B&B et du coup j'ai dû traverser le centre historique, la folie...Je n'étais pas la seule à chercher mon hébergement.

Je vais essayer de visiter tôt le matin car il est prévu 28 pendant les 3 prochains jours. Les moustiques sont de retour et ils ne sont pas petits. Ma chambre est immense mais je n'aime pas l'appartement, beaucoup de chambres et la cuisine et les salles de bain à partager. Personne sur place, du coup ça n'a pas d'âme et ce n'est franchement pas très propre. Ça me rappelle le logement à Pavie en un peu mieux quand même. Le plafond de ma chambre doit bien faire 4 mètres de hauteur. Mais bon ce n'est que pour 3 jours et jeudi retour chez moi.

 

 

 

 

 

Voilà c'est la fin du voyage pour cette année. Après Florence, je vais prendre le train pour Milan et rentrer en avion. Si quelqu'un a envie d'aller à Rome ou à Sienne, j'ai mes hôtels payés, du 28 au 31 pour Sienne et du 31 au 5 novembre pour Rome. Merci de me faire signe.



Publié à 09:58, le 20/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Florence
Mots clefs :
Lien

De Massa à Lucques en train (50 km)

Lucques, splendide ville d'art, destination touristique de premier plan. Son architecture trahit ses origines romaines avec ses rues orthogonales. Les romains construisirent la première enceinte puis elle fut agrandie et élargie dans les siècles suivants. Elle est de nos jours- fait rare - pratiquement intacte. Ville de passage de la Via Francigena, le chemin passe à côté de mon B&B qui est en dehors du centre historique à 25 min de la porte Elisa.

Les monuments, églises, palais, tours et places sont nombreux, on ne sait plus où regarder tellement y en a partout et c'est magnifique. Gros coup de coeur pour moi mais trop de monde et surtout des groupes. Je sature surtout que jusqu'à présent j'étais quasi la seule touriste dans les petits villages.

En plus, ils font payer l'entrée de la basilique, sacrilège pour moi. Y a tellement d'autres à visiter que ce n'est pas grave.

Dans quelques jours, le salon du manga sera à Lucques, du coup ils montent des tentes blanches un peu partout dans la ville et ça gâche un peu les photos.

Côté temps, le premier jour a été ensoleillé mais depuis il fait tout gris, la pluie est tombée aujourd’hui mais il fait très lourd, 22. Demain à Florence, il est prévu 26-27 quelle horreur.

Après Florence c’est le retour à la maison. Je suis fatiguée et mon corps aussi, pourtant je ne marche pas beaucoup, à peine 15 km par jour.

 

Des magnifiques villas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:58, le 17/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Lucques
Mots clefs :
Lien

Massa suite et fin.

 

 

 

La magnifique Cathédrale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:02, le 16/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, souss massa
Mots clefs :
Lien

D'Avenza à Massa en train (12 km)

Encore quasi 1h de retard. J'ai décidé de rester 2 jours à Massa, ça a l'air plus grand et plus sympa qu'Avenza. J'ai réservé une chambre simple à l'auberge communale qui est super sympa, moderne et très propre. Je suis arrivée juste avant la pluie, demain soleil, ce sera visite de la ville.

J'ai pu prendre quelques photos en chemin car la gare est bien à 30 min à pied du centre ville.

 

 

 

 



Publié à 17:56, le 15/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, souss massa
Mots clefs :
Lien

De Sarzana à Avenza en train (17km)

Finalement je ne marche plus sauf pour visiter. Les trains ne sont pas fiables, tous les jours il faut compter 1h de retard sur les horaires. Les Italiens le prennent plutôt bien, ils doivent y être habitués. Heureusement je ne suis pas pressée, l'étape est de 10 min maximum. J'avais déjà réservé le gite et je me suis dit que je ferais un peu d'économie en allant au gîte et non à l'hôtel. J'étais toute seule comme prévue, très mal dormi, il a plu l'après-midi et il faisait lourd 24 degrés et les moustiques sont revenus. C'est le visage qui a encore souffert...

Il est prévu de la pluie toute la semaine mais réellement ce n'est pas en continu. J'ai voulu voir la mer car Massa a un port mais après 4km, j'ai abandonné, je n'ai vu que le port, pas très folichon.

A Avenza, il reste de l'ancien village la tour de Castruccio Castracani, prince de Lucques, où je vais me rendre après-demain. De nombreuses activités de la région sont liées au travail du marbre extrait des Alpes apuanes. Tout le sol du centre-ville est en marbre, pas marrant quand il pleut je trouve.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:55, le 14/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Avenza
Mots clefs :
Lien

De Pontremoli à Sarzana (50 km en train en 40 min)

Je saute encore une étape car elle fait 32km sans possibilité de la couper. 

Fondé au X° siècle le long de la Francigena, Sarzana devint rapidement la ville la plus importante de la région et on y construisit des remparts et des fossés de protection, encore en partie conservés et visibles.

Le centre historique est super joli, je n'ai jamais vu autant de restaurant ouvert un dimanche dans une si petite ville. Tout est fermé et c'est très bien pour faire des photos, par contre même les églises sont fermées.

Ma chambre dans un B&B est aussi très sympa, je ne suis pas seule, un couple d'italien est là. C'est quand même la basse saison et tant mieux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain 12km si tout va bien, petite étape pour recommencer à marcher, pas très longtemps car j'ai décidé d'être touriste maintenant. Peut-être encore 1 ou 2 jours de marche selon la météo et puis à partir de Lucques, ce sera Florence pour 4 jours, ce n'est pas sur le chemin mais ça fait presque 30 ans que je n'y suis pas allée alors c'est l'occasion.



Publié à 09:08, le 13/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Sarzana
Mots clefs :
Lien

Pontremoli suite et fin.

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 13:29, le 11/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Pontremoli
Mots clefs :
Lien

De Fornovo di Taro à Pontremoli en train (60 km)

Je vais sauter les 3 étapes de la montagne et ne pas voir les Apennins car en fait c'est la 3ème étape qui est très difficile, on passe de 1200 m d'altitude à 100 et le guide prévient que c'est très dangereux si peu préparé ou autres problèmes physiques. Je préfère ne pas tenter et le problème c'est qu'il n'y a pas de bus le weekend et je n'ai pas envie de rester 2 jours en montagne. Le paysage en train était magnifique.

On entre donc en Toscane par Pontremoli, commune la plus au nord de la Toscane, capitale historique de la haute Lunigiana. Elle fut longtemps une ville lombarde. Les palais, les églises, les ponts, les forteresses et les maisons-tours témoignent d'un passé glorieux, dont l'époque d'or se situe entre la moitié du XVII° siècle et la moitié du XIX° siècle.

Pontremoli me fait penser à Saint-Jean-Pied-De-Port. Je me suis fait plaisir et pris un appartement pour 3 jours (48 Euros par nuit et ça les vaut), je dois reposer ma jambe.

 

 

 

 

L'immeuble à gauche c'est chez moi, au 2ème étage.

 

 

 

 

 

 

C'est la vue de mon appartement:

 



Publié à 09:41, le 10/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Pontremoli
Mots clefs :
Lien

De Costamezzana à Medesano (12 km en 2h30) puis le bus à Fornovo di Taro (10 km)

Je suis partie avec le brouillard assez tôt car il fallait que je quitte l'auberge à 8h et le café ouvrait à 8h alors ça allait. J'ai commencé par la route normale puis je me suis retrouvée sur la route des cyclistes et j'y suis restée car avec la pluie, je n'avais pas envie de gadouiller même si on marche quand même plus souvent sur la route que sur des chemins de terre. J'ai commencé à avoir mal à la jambe droite et surtout au mollet droit à cause de mon ampoule sous mon talon qui faisait que je boitais encore une fois. J'ai changé de chaussure au bout d'1h mais arrivée à Medesano, je n'en pouvais plus. La sciatique is back mais sur la jambe droite cette fois-ci.

Je me suis dit que j'allais prendre le train à n'importe quelle heure, il était presque 11h mais en me dirigeant vers le centre-ville, j'ai trouvé un arrêt de bus avec un bus pour 11h20, c'était ma chance.

 

Malheureusement arrivée à Fornovo di Taro, j'ai appelé mon hébergement et personne n'a répondu. J'ai essayé jusqu'à 13h00 puis j'ai décidé de reprendre le train et d'aller à l'étape suivante PONTREMOLI.

 

En réalité, ce n'est pas l'étape suivante, je devais sauter 2 étapes car c'est dans la montagne et moi je ne veux pas marcher seule en montagne, on devait passer de 100m à 1200 puis redescendre à 200 mètre d'altitude. Le guide dit que la dernière étape est très difficile et il n'y a pas non plus de transport car c'est le weekend, du coup j'ai supprimé ces étapes.

 

Je n'ai vu que la belle église de Fornovo mais je n'ai pas pris de photos car je me suis dit que je reviendrais après la douche...

 

 

 

 

 

 



Publié à 04:29, le 10/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Fornovo di Taro
Mots clefs :
Lien

De Fidenza à Costamezzana (13 km en 3h30 de marche)

L'étape fait normalement 34 km mais je la coupe en 2.

A partir de Fidenza, la grande plaine est définitivement derrière nous et l'on commence la lente et graduelle montée des Apennins même si les montagnes sont encore éloignées. On avance au milieu de collines rurales où les routes des crêtes sont exposées au vent même lors des plus chaudes journées. On marche le long de routes de campagne sans circulation, des champs de luzerne et de blé, des jardins potagers, des fermes et des étables. On quitte la vallée du Stirone et on aborde le large sillon du Val du Taro dont on suit les gorges et son environnement digne d'intérêt. Durant cette étape, l'art roman, bien représenté par la cathédrale de Fornovo, fait plusieurs fois référence au pèlerinage médiéval.

Costamezzana était un lieu de passage comme en témoigne l'ancien nom de l'église annexée au château: Elle s'appelait Saint-Pierre de Costa Mezzana Tabernarorium, ce qui laisse penser qu'il y avait des tavernes et des auberges.

L'auberge est sympa mais je suis seule avec le prêtre de l'église. Il y a un café avec le wifi où on peut manger. A part l'église et le café, rien d'autre. Pour une fois la belle église était fermée. Il a commencé à pleuvoir à 19h00 et cela a continué toute la nuit. Il commence à faire froid le soir et surtout humide et bien sur il n'y a pas de chauffage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:27, le 9/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Costamezzana
Mots clefs :
Lien

De Fiorenzuola à Fidenza (22,3 km en 5h30 de marche)

Cette étape se déroule sur des routes de campagne faciles, souvent goudronnées, mais on peut déjà voir le relief des collines qui précèdent les Apennins. 2 lieux qui méritent que l'on s'arrête durant cette journée: l'abbaye de Chiaravalle della Colomba où se trouvent des moines cisterciens depuis plus de 900 ans et la ville de Fidenza avec un des monuments d'art roman les plus significatifs du parcours, la cathédrale San Donnino, et ses bas-reliefs où abondent les représentations évoquant le pèlerinage.

Ca été une dure marche énormément sur la route avec une circulation intense. Pas marrant du tout et en plus sous le soleil. Les ampoules sont de retour.

Fidenza est magnifique, je serais bien restée un jour de plus mais le reste des étapes est réservé et je suis pile dans les temps. L'auberge est très sympa 10 Euros, j'étais seule puis rejointe par un couple italien de cycliste.

Encore une fois, c'est la fête, street food et beaucoup de musique et d'installation dans la rue. C'est très sympa, vraiment une belle ville. Les italiens adorent les chiens, ils en ont tous, c'est assez marrant, toutes les maisons ont le panneau, attention chien méchant, en réalité, ils sont plus gentils que les chiens espagnols. Ils aboient et c'est tout. Je ne me sens vraiment pas en danger alors qu'en Espagne, j'a le coeur qui bat à chaque fois que j'entends des aboiements. Les villes sont super propres et même le chemin, peu fréquenté il est vrai. Beaucoup d'africains francophones, c'est pratique car quand je suis perdue, c'est vers eux que je vais d'abord. A Fidenza, beaucoup d'indiens et de tout j'imagine.

D'abord des photos de l'abbaye, incroyable puis Fidenza et la cathédrale ou basilique je ne sais plus.

 

 

 

 

 

                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:20, le 8/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Fidenza
Mots clefs :
Lien

De Plaisance à Fiorenzuola d'Arda en train (32 km en 10 min)

A partir de Pontenure, on apprécie à nouveau l'environnement campagnard de la plaine du Pô. Tous les terrains disponibles sont cultivés et labourés. On marche sur des chemins en terre à travers la forêt et on franchit de petits cours d'eau pratiquement invisibles.

Fiorenzuola était à l'origine un village construit le long de la route. Son nom dérive, selon la tradition écclésiastique, de Saint-Florent de Tours, évèque d'Orange et pélerin pour Rome qui s'arrêta là. On lui a dédié une belle collégiale du XV° siècle de style gothique.

Ce matin, il pleuvait et j'ai décidé de ne pas marcher, j'ai donc pris le train. Suis arrivée vers 11h00, pile à l'heure où le gite paroissial ouvrait pour les pèlerins. Ce matin il faisait tout gris mais maintenant le soleil est là 18 cet après-midi. Toute la semaine est prévue entre 20 et 22, pas mal pour marcher.

Le gîte est à côté de l'église, 10 Euros, pas trop mal même si le ménage n'a pas été fait. L'église est magnifique encore une fois, à part elle, pas grand-chose à voir.

 

 

 

 

 

 

                        

 

 

 

 

                                                           

 



Publié à 14:42, le 7/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Fiorenzuola d'Arda
Mots clefs :
Lien

Plaisance

Toutes les églises sont à tomber par terre, on a une basilique, une cathédrale et plein d'autres églises. Toutes ouvertes et beaucoup de monde pour la messe du dimanche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 14:29, le 6/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Plaisance
Mots clefs :
Lien

D'Orio Litta à Plaisance (18 km en 4h30 par la rive droite du Pô)

Pour cette étape, il existe 2 parcours possibles: l'un (25 km) qui suit la grande digue du Pô avec une piste cyclable et piètonne qui mène directement au centre de Plaisance (Piacenza en italien). L'autre (22,1 km), plus correct historiquement fait traverser le Pô en barque à Corte Sant' Andrea, dans l'un des endroits les plus sauvage du fleuve qui, avec ses larges méandres, serpente dans la campagne.

Plaisance mérite une visite approfondie avec ses églises très anciennes. Elle conserve de nombreux vestiges médiévaux. C'est ma ville préférée pour le moment, je vais m'y arrêter 1 jour de plus pour visiter. C'est plus petit que Pavie. 

Après la barque, le chemin a été essentiellement sur le bitûme, pas marrant du tout surtout que le soleil tapait fort. J'ai essayé de prendre un bus mais il en passait qu'1 toutes les 3h et je l'ai raté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon hébergement est un B&B magnifique, je recommande 20 Euros avec le petit déjeuner et pour ce prix on a quasi un appartement dans un immeuble du XVIII° siècle: Palace Ghizzoni Nasalli.

 

 

 

 



Publié à 10:01, le 5/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Plaisance
Mots clefs :
Lien

De Santa Cristina à Orio Litta (16,1 km en 4h de marche)

La campagne lombarde est jalonnée de petits villages silencieux et tranquilles, que l'on traverse sur des routes secondaires. Le paysage n'est pas toujours plat: les modestes collines de San Colombano, derrière Miradolo Terme, sont les témoins d'un relief isolé au milieu de la plaine du Pô, formé de calcaires et d'argiles pliocéniques suite à l'érosion provoquée par les deux fleuves voisins, le Pô et le Lambro. C'est en suivant les berges de ce dernier que l'on rejoint Orio Litta où l'on peut séjourner dans un lieu vraiment particulier, la grange bénédictine de Saint-Pierre;

C'est là que je vais dormir. Malheureusement pour moi et mes 2 compagnons 2 femmes belges, on a très peu dormi car vendredi et samedi, c'était la kermesse au village, devant notre gîte qui est en fait la salle des fêtes du village. C'était super propre mais bien trop lumineux pour dormir et surtout ils ont fait la bringue jusqu'à 1h du matin. Nous, il fallait qu'on parte à 8h pour attraper un bateau à 9h pour traverser le fleuve Pô, ce qui allait nous permettre de gagner 3 km sur 25.

Par contre on s'est fait boucher par les moustiques et ça continue. C'est bizarre car il fait 9 le matin et 20 l'après-midi mais ce n'est pas non la grosse chaleur. J'ai des dizaines de boutons sur chaque jambe et surtout sur les pieds.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:59, le 4/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Orio Litta
Mots clefs :
Lien

De Belgioioso à Santa Cristina E Bissone (12 km en 3h de marche)

C'était une marche très sympathique, peu de bitume, beaucoup de terre et d'herbe, un peu de cailloux et tout plat.

Je suis arrivée du coup super en avance, le gîte n'ouvrait qu'à 14h30, c'est donativo, pour le moment je suis seule. L'église est magnifique, une des plus belles pour le moment. J'y suis restée un moment car les cafés sont trop bruyants et dehors il y avait beaucoup de vent. Il fait 22 l'après-midi mais à l'ombre ça caille et au soleil ça tape. Ils ont même un musée mais il est fermé. Comme en Espagne, tout ferme à midi et rouvre à 16h30. Les cafés par contre sont toujours ouverts, heureusement.

 

 

 

 

 

 

Le gîte est juste à côté de l'église puisqu'il appartient à l'église.

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 18:58, le 3/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Santa Cristina e Bissone
Mots clefs :
Lien

De Pavie à Belgioioso (16 km en train)

J'ai finalement pris le train pour Belgioioso car il devait pleuvoir toute la matinée mais au réveil, il faisait sec et tout gris.

J'avais réservé un B&B pas génial pour 30 Euros la nuit avec le petit déjeuner. La propreté ce n'est pas le fort des hôtels ou BB, les gîtes sont beaucoup plus propres et beaucoup moins cher. Je vais arrêter des réserver des hébergements privés, les hôtels c'est mieux mais dans les petites villes, il y en a rarement ou trop cher pour moi. Le petit déjeuner italien est trop sucré, je mange quasi un croissant tous les jours et j'en ai un peu marre. Ils sont un peu trop sec. Leur café au lait n'est jamais assez chaud car ils mettent de la mousse partout. Je pensais me régaler en Italie avec la nourriture mais ce n'est pas ça du tout. Je commence à regretter les salades espagnoles et mon café au lait. Côté pizza, il n y a pas à dire, elles sont super bonnes et pas chères, mais je ne peux pas manger des pizzas tous les jours. Côté pasta, c'est pas mon truc et c'est souvent trop huileux à mon goût, jamais assez de légumes. Je sais je suis une chieuse mais c'est mon humble avis.

Demain première marche de 12 km.



Publié à 18:56, le 2/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Belgioioso
Mots clefs :
Lien

Pavie

 

 

 

 

 

Les églises italiennes sont magnifiques. Pavie est super jolie mais pas facile de déambuler avec une mauvaise jambe surtout que c'est des gros cailloux collés au sol.

 

 

 

 

Ma nouvelle chambre plus centrale, mieux.

 



Publié à 18:50, le 30/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Pavie
Mots clefs :
Lien

De Palestro à Pavie en train (1h30)

Pas grand chose à dire, j'ai pris le train de Palestro à Pavie, 1h30 de voyage puis un taxi de la gare pour l'appartement où j'ai réservé une chambre. C'est un peu excentré mais en dernière minute en weekend, je n'avais pas beaucoup de choix. C'est nul et j'ai demandé une réduction ou un remboursement tellement ce n'est pas correct. Lundi je serais dans un autre appartement dans le centre.

J'ai un carrefour à 10 min à pied, c'est l'essentiel. Je ne vais pas aller très loin, je voudrais vraiment que ma jambe guérisse pour que je puisse remarcher mercredi, il est supposé faire 22 car aujourd'hui 26 ou 27.



Publié à 09:59, le 28/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Pavie
Mots clefs :
Lien

De Vercelli à Palestro (11 km en presque 4h)

Ce matin en me levant, j'ai ressenti une douleur au niveau de la fesse gauche quand j'ai voulu poser le pied par terre. Cela ne présager rien de bon. J'aurais dû demander à rester une nuit de plus ou prendre le train ou le bus mais je me suis dit que cela allait passer. Il fallait quitter l'auberge à 8h00 ce que j'ai fait puis je suis allée prendre un café et un croissant avant de commencer la marche.

La première heure a été très difficile, je devais m'arrêter toutes les 10 min, il faisait lourd et gris 17 sur mon téléphone et 24 prévue l'après-midi. A 9h30 je suis passée devant une ferme et la jeune fermière avait envie de tchatcher, du coup j'ai bien dû rester 30 min avec elle, debout et avec mon sac au dos. Elle m'a prise en photo.

Je lui ai dit que j'allais aller au village suivant, 10 km quand même et appeler un taxi. En fait j'aurais dû arrêté toutes les voitures qui sont passées sur ces chemins de terre, 3 en tout car j'ai vraiment souffert, c'était que de la caillasse et une lourdeur pas possible. La douleur était moins forte mais toujours présente.

Je suis arrivée non sans mal à Palestro, et après avoir demandé à plusieurs personnes s'ils avaient un numéro de taxi. J'ai regardé mon guide et vu qu'il y avait un B&B et heureusement elle avait une chambre pour moi, plutôt un appartement mais je paye 30 Euros avec le petit déjeuner inclus. J'ai décidé de me reposer et de prendre le train demain pour Pavie et y rester 4 jours. Je vais donc sauter 2 étapes car j'avais déjà prévu de rester 2 jours à Pavie pour visiter. J'espère aller mieux et surtout que les ampoules à mon talon, vont s'atténuer, c'est ce qui cause la douleur à la fesse car je boîte... Dur dur la vie...

Peu de photos car j'ai eu ma dose de rizières. Je dors dans l'ancienne tour qui faisait partie du château des Visconti au XII° siècle.

 

 

 

 

J'ai pu visiter une autre belle église:

 

 

 

 

 

 



Publié à 18:28, le 27/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Palestro
Mots clefs :
Lien

De Santhià à San Germano en train puis à Vercelli (26,8 km en tout et 20 km en 5h de marche)

Il faisait tout gris ce matin et plus frais, c'était agréable. J'ai donc pris le train pour San Germano, c'était 5 minutes mais 7 km à pied. J'ai pu visiter une autre superbe église.

 

 

 

Le paysage uniforme et géométrique qui s'étend le long d'interminables routes de campagne, de lignes droites, de fossés et de petites berges est à l'opposé de celui, semé d'embûches, qu'affrontaient les pèlerins médiévaux. Sigéric et ses compagnons n'avaient même pas idée de ce qu'était le riz. Landes, marais et chênaies se succédaient dans la plaine de Verceil, mais la culture du riz ne fut introduite qu'au XV° siècle. On marche ainsi vers des horizons illimités mais avec le beau spectacle d'un vol d'hérons. C'est tout à fait vrai mais en photos, ça ne donne rien avec pas de hérons.

C'était effectivement d'une monotonie pas possible. La traversée de la ville nous a pris presque 45 minutes. L'auberge est encore donativo et c'est aussi très sympa, très propre aussi. La ville a l'air très sympa, beaucoup de choses à voir mais j'ai déjà 3 ampoules au pied et je suis trop fatiguée pour visiter. Je regrette de ne pas pouvoir rester une nuit de plus, mais j'ai déjà réservé pour les autres dates.

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:13, le 26/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Verceil
Mots clefs :
Lien

De Viverone à Santhià (16,7 km en 4h30 de marche)

Les montagnes sont définitivement derrière nous. La Via continue sur des chemins en terre et des routes de campagne au milieu des grandes fermes de la plaine.

Il a fait super chaud très tôt et il a fallu grimper dès le début du parcours. A Cavaglià, j'ai pu visiter une superbe église.

 

 

 

 

 

 

 

Le paysage ne m'a pas beaucoup inspiré. Le nom de Santhià prend ses origines dans la contraction de Sainte-Agathe, patronne de la paroisse.

La campagne rizicole et les grandes fermes alentours témoignent de la vocation agricole de la région.

L'église paroissiale possède une façade pompeuse, c'est le guide qui le dit, de style néoclassique du   XIX° siècle mais sa fondation remonte au X° siècle. Je suis entrée à l'intérieure mais il y avait la messe et donc pas pu prendre de photos. Beaucoup de monde à 8h30 pour la messe.

 

 

 

Le gîte est donativo, super sympa, très propre et l'hospitalier très très gentil et serviable. J'étais dans un dortoir de 4 lits mais on n'était que 3. Beaucoup d'italiens sur le chemin, de même que des hollandais et surtout des belges plutôt flamands. Quelques français aussi mais pas trop.

 

 



Publié à 20:10, le 25/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Santhia
Mots clefs :
Lien

Ivrée à Viverone (20,1 km en 5h de marche)

Je suis chanceuse le temps est agréable, 12-13 le matin et 22 ou plus l'après midi. Ce fut une longue journée pour une première marche. Mon sac doit faire 11 kg, c'est bien trop lourd. Après 3h de marche, j'avais une épaule qui me faisait super mal, il a fallu que je m'arrête toutes les 30 min. J'ai 2 paires de chaussure et sans doute trop de crème et un peu de nourriture. Il faut que j'allège mon sac sinon ça va pas le faire. Les paysages étaient sympa, rien d'exceptionnel non plus. Comme d'hab, au lieu de 20 km, je me suis tapée 22km en cherchant mon hôtel. J'ai appelé l'hôtel pour qu'ils envoyent un taxi me chercher, je n'en pouvais plus, j'avais essayé le stop avant mais sans succès. Finalement c'est la réceptionniste qui est venue me chercher avec sa voiture. J'avais pris le mauvais côté de la route, ça m'a encore plus énervé, tout ça à cause de mon téléphone de M.... et du plan de M....

Mon hôtel est en face du lac, très sympa, il y a aussi un restaurant donc c'est pratique. Sous le soleil, ça tape. Demain que 17 km heureusement.

Quelques photos:

 

 

Le parcours est assez bien fléché.

 

 

 

 

 

 

 

 

A piverone, 5km avant Viverone, j'ai choisi de passer par les vignes.

 

 

 

 

Mon hôtel et ma chambre classique.

 

 

 

 



Publié à 20:00, le 24/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Viverone
Mots clefs :
Lien

Paris-Turin-Ivrée en bus et train

Ivrée, la ville est connue comme siège historiques des entreprises de la famille Olivetti et de leur projet original. D'importants vestiges médiévaux se trouvent dans le centre historique de la ville dominé par les tours cylindriques du château de Savoie : la cathédrale Sainte-Marie-de-l'Assomption présente une façade du XIX° siècle mais conserve une crypte de valeur X-XII° siècle.

Longue journée de voyage, je ne suis arrivée à l'auberge qu'à 21h30. Les autres pélerins dormaient déjà. L'auberge se situe au bord de la rivière, je n'ai pas dormi de la nuit car le bruit de l'eau était super fort et pas de double vitrage...

A 6h00 les premiers pélerins ont commencé à se réveiller. Ma voisine est une belge qui est partie de chez elle et marche dépuis début août. Je ne pense pas la revoir car elle marche 30 km par jour ce qui ne sera pas mon cas. Demain 20 km pour Viveronne.



Publié à 21:28, le 23/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, IVREE
Mots clefs :
Lien

La via Francigena, 1000 km à pied du Grand-Saint-Bernard à Rome

 

Qu'est-ce que la Via Francigena ?

C'est la route de pèlerinage qui mène à Rome, vers la tombe de l'apôtre Pierre, premier pape de l'histoire de la chrétienté. Les débuts de ce pèlerinage datent du haut Moyen-âge, vers la deuxième moitié du VII° siècle. L'autre grand but de pèlerinage était bien sûr Jerusalem, et Rome était souvent un lieu de passage pour les pèlerins qui se rendaient en Terre Sainte. Le pèlerinage vers Compostelle, plus tardif, ne se developpa qu'à partir du XI° siècle.



Publié à 17:58, le 23/09/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Turin
Mots clefs :
Lien