LES VOYAGES DE DS
Ma route de la soie (2007). De Buenos Aires à Lima (2009/2010), le Japon du nord au sud (2011/2012), St Jacques de Compostelle, la route de Tours, inachevée (2014), Mon Camino Francés (2016), La Via de la Plata (2017-2018), Le chemin Portugais, de Porto à Saint-Jacques (2018), Le chemin d'Arles (2019) inachevé, La via Francigena (2019), Le Japon (2019).

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques

DE BUENOS AIRES A LIMA
LA VIA DE LA PLATA
LA VIA FRANCIGENA
LE CAMINO FRANCES
LE CHEMIN D ARLES
LE CHEMIN PORTUGAIS
LE CHEMIN PORTUGAIS PAR LA COTE
Le Japon d Hiroshima A Tokyo
LE JAPON DU NORD AU SUD
MA ROUTE DE LA SOIE
ST JACQUES DE COMPOSTELLE la route de Tours


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Sites favoris

AND HOTEL à Istanbul
HOTEL SAINT PAUL à Paris
HOTEL HIPOCAMPO PUERTO MADRYN
HOTEL GERONIMO (PUCON)
GRAN HOTEL VENUS (MENDOZA)
HOTEL DEL CID ( LA SERENA)
RESIDENCIAL ROSARIO (LA PAZ )
DEESSE FILMS
MA PAGE YOUTUBE
MA PAGE VIMEO
CHAMBRE D'HÔTE COULOMBIERS


De Chiba à Tokyo, 38 min en train.

C'est bientôt la fin du voyage. J'en ai eu plein les yeux. 

Tokyo est sous la grisaille et la pluie et n'a fait aucun effort pour ses plaques d'égouts. Je suis très décue.

 

 

 

 

 

 

C'est bientôt la fin du voyage et la fin du blog. J'ai pas trouver mieux et avec cette grisaille, je n'ai plus envie de prendre de photos. A la prochaine.

 



Publié à 12:32, le 26/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Tokyo
Mots clefs :
Lien

Chiba, suite et fin.

Après 1 jour de pluie et de neige non-stop, le soleil is back pour 3 jours. Demain je pars pour Tokyo où je suis censée avoir de la pluie jusqu'à mon départ. J'espère qu'ils se trompent sinon tant pis pour moi, je me reposerai dans ma chambre d'hôtel. La ville de Chiba n'a rien d'exceptionnelle sauf des beaux parcs. C'est donc là que j'ai passé les 2 derniers jours.

 

Le parc du port de Chiba est la porte d'entrée du port de Chiba. Avec ses vues plongeantes sur la baie de Tokyo, il comprend des sentiers, des grands espaces, des courts de tennis, des plans d'eau, un espace barbecue et le Beach Plaza.

Le parc comprend la tour du port de Chiba, un symbole du port de Chiba. Cette tour entièrement vitrée, fine et élégante, s'élève au-dessus du parc et, par temps clair, diffuse une lueur bleutée au-dessus du paysage.

 

 

 

 

 

Le monorail rétro-futuriste de Chiba offre une vue unique tandis qu'il sillonne le centre-ville, reliant la gare de Chiba au parc du port de Chiba  et au parc zoologique de Chiba. Suspendu à un double rail, il donne au passager l'impression de voler au-dessus des toits. Le monorail urbain de Chiba, le plus long du monde, est une aventure touristique en soi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 12:04, le 20/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Chiba
Mots clefs :
Lien

De Yokohama à Chiba, 98 min en train.

À un court trajet en train de Tokyo, Chiba, plaque tournante maritime, est une ville moderne foisonnante. Son mélange de sanctuaires traditionnels et de parcs d'attractions contemporains attire des visiteurs du monde entier.

La voisine de Tokyo est surtout connue parce qu'elle abrite l'un des deux parcs Disney du Japon, mais cette préfecture jouit également d'un cadre naturel somptueux qui s'étend de la côte jusque dans les terres.

Chiba abrite également Narita, le principal aéroport international du Japon, ce qui en fait le premier point d'entrée du pays pour la plupart des voyageurs étrangers.

L'arbre symbole de la municipalité de Chiba, sélectionné en 1993, est l'une des espèces d'arbres la plus commune dans la ville : le Zelkova du Japon. Son oiseau et sa fleur symboles, choisis en 1993, sont respectivement la Sterne naine et le Lotus Ōga.

 

Je suis logée à côté de la gare, classique business hôtel avec un tout tout petit spa. Ma chambre est tout de même plus grande que celle de Yokohama.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 06:31, le 17/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Chiba
Mots clefs :
Lien

Yokohama suite et fin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le haut building à droite, c'est mon hôtel.

 

 

 

Yokohama, c'est fini. Je suis à Chiba depuis hier, c'est très différent. Yokohama était blindée de touristes, ici pas grand monde.



Publié à 08:58, le 15/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Yokohama
Mots clefs :
Lien

Yokohama suite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     



Publié à 15:58, le 14/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Yokohama
Mots clefs :
Lien

De Ofuna-Kamakura à Yokohama, 15 min en train.

Yokohama, capitale de la préfecture de Kanagawa, est la deuxième ville la plus peuplée du Japon avec 3,7 millions d'habitants. Située à 40 kilomètres au sud de la capitale, dans la baie de Tokyo, son port est l'un des plus importants de l'archipel. Tournée vers les échanges extérieurs, la cité héberge notamment le plus grand quartier chinois du pays.

 

Je suis dans le plus grand hôtel de mon voyage, la chaîne APA que je connais bien mais cette fois-ci c'est APA Resort, les chambres sont toujours aussi petites, mais nous avons un spa avec salle de gym, piscine extérieure fermée pour l'hiver.

Côté plaque d'égout, très déçue, Yokohama peut faire mieux, peut-être que demain je vais trouver plus joli. Nous avons eu un super soleil aujourd'hui, hier grisaille, demain soleil et mon dernier jour sera avec la pluie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de ma chambre d'hôtel, 10ème étage.

 

 

 

 

 



Publié à 12:54, le 13/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Yokohama
Mots clefs :
Lien

D'Atami à Kamakura, 68 min en train.

 

Kamakura est une ville côtière de la baie de Sagami, située dans la préfecture de Kanagawa. A 50 kilomètres au sud de la capitale du Japon, elle sert de lieu de villégiature pour les Tokyoïtes et touristes étrangers qui viennent en journée visiter ses multiples temples, son grand Bouddha et profiter de la plage. Elle est considérée comme faisant partie du Shonan, zone balnéaire au bord de l'océan Pacifique.

 

Kamakura est surtout connue pour sa grande statue de Bouddha assis, mais elle comprend de nombreux autres lieux intéressants à visiter. La plupart des attractions se concentrent autour des 3 gares principales de la région : Kamakura, Kita-Kamakura (toutes les deux sur la ligne JR) et Hase (sur la ligne Enoden pour "Enoshima Dentetsu").

 

Je suis déjà venue mais juste pour une journée. En fait j'ai modifié mes plans car je commence à fatiguer et changer d'hôtel tous les 2 jours ne me convient plus alors j'ai annulé mes projets d'aller en bord de mer dans la province de Chiba. C'est aussi à cause du manque de transport, ce n'est pas le top. Donc après Kamakura, je vais aller à Yokohama puis Chiba et enfin terminer par Tokyo comme c'était prévu. Je ne connais pas Chiba et Yokohama, j'y suis allée une journée il y a très longtemps. Donc c'est parfait.

 

En fait je suis à 2 stations de train de Kamakura. Il fait beaucoup plus frais ici que sur la côte mais le soleil est toujours présent. Mon hôtel est tout neuf, une chaîne que je ne connais pas, c'est très moderne mais les chambres sont toujours aussi petites. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain départ pour Yokohama, c'est à 15 min en train. Je vais y rester 4 jours.

 



Publié à 11:03, le 10/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Kamakura
Mots clefs :
Lien

De Shizuoka à Atami, 85 min en train.

 

Atami est une petite ville de bord de mer située dans la baie de Sagami sur la péninsule d'Izu, dans la préfecture de Shizuoka au Japon.

 

Caché entre la mer et la montagne, avec ses accents de côte méditerranéenne, le village de vacances d'Atami dévoile un charme bien agréable. Depuis la gare principale, en passant par les arcades Nakamise et Heiwadori, une première balade à pied permet de découvrir la ville basse avec ses bains naturels, sa plage et son port petit port de plaisance. 

Ensuite, on grimpe sur les hauteurs en longeant les petits cours d'eau chaude qui traversent cette station thermale. La ville haute abrite plusieurs monuments culturels et observatoires naturels sur la baie ou de l'autre côté des montagnes, vers la péninsule. Par beau temps, il est même possible d'admirer le Mont Fuji depuis le col de Jukkoku.

 

Sur le chemin, on a pu voir le Mont Fuji. C'est toujours aussi impressionnant même si ce n'est pas la première fois. Je ne suis là qu'une journée, je n'ai vu que la mer, demain je vais essayer de grimper avant mon départ pour Kamakura. Je suis dans un très grand hôtel à 2 min de la gare, énormément de groupe de personnes âgées. Je pense qu'ils sont là pour les onsens, sources d'eau chaude naturelle. L'hôtel en a une, c'est le top.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de ma chambre.

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 07:19, le 9/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, ATAMI
Mots clefs :
Lien

De Hamamatsu à Shizuoka, 72 min en train.

Shizuoka est la capitale de la préfecture éponyme, située à mi-chemin entre Tokyo et Kyoto sur Honshu. Ville de province aux airs tranquilles, elle garde les traces du règne du shogun Tokugawa Ieyasu. Son activité touristique se concentre dans les environs de sa gare principale puis en allant vers la côte Pacifique. Par beau temps, on y aperçoit le Mont Fuji en toile de fond.

 

Je suis allée voir la mer en arrivant car le lendemain la pluie était au RDV. Rien d'exceptionnel, le sable est noir, les pompiers s'entrainaient sur la plage au sauvetage. Je n'étais pas du bon côté,le joyau de la ville c'est un paysage de la plage avec vue sur le Mont Fuji mais c'est à plusieurs stations de train de Shizuoka.

Je ne suis restée que 2 jours et j'ai dû changer d'hôtel car pas de connexion sécurisée de l'internet et ça ne me plaisait pas. Très compliqué de se faire comprendre et donc rembourser car je dois passer par Google traduction et ce n'est pas facile surtout dans ces régions où le touriste occidental ne doit pas souvent venir.

En tout cas, niveau plaque d'égout, ces petites villes font plus d'effort que les grandes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de la fenêtre de mon 1er hôtel.

 

 

Après la pluie, le soleil était de retour.

 

 

 

 

 

 

C'est l'année du rat.

 

 

 

 

Vue de mon 2ème hôtel.

 



Publié à 10:06, le 8/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Shizuoka
Mots clefs :
Lien

De Nagoya à Hamamatsu, 102 min en train.

 

Le voyage reprend après une pause d'1 semaine à Nagoya. Le soleil est de retour, ça fait plaisir et les photos sont tout de suite plus jolies.

 

Hamamatsu est une ville japonaise située le long de la côte Pacifique, dans la préfecture de Shizuoka. De taille moyenne, elle affiche une grande variété de loisirs centrés autour de son vaste lac Hamana-ko.

Hamamatsu ressemble à Shizuoka (où je pars demain) en matière d'architecture urbaine : quelques hauts immeubles pour une cité essentiellement basse. Le centre-ville tourné vers la mer ne présente pas de paysage montagneux ; on retient surtout la force du vent qui souffle toute l'année.

Encore un château à visiter, beaucoup de jolies plaques d'égouts même si les plus belles étaient sur la route. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour une jolie photo...

 

J'ai également été voir le lac, à part ça, des temples. Beaucoup de choses à voir en dehors du centre-ville mais il faut une voiture ou plus de temps et d'argent. Je me suis fait plaisir et j'ai été dans un spa avec bain et sauna à 5km de la gare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Demain départ donc pour Shizuoka, préfecture de Shizuoka, en bord de mer.



Publié à 09:51, le 6/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Hamamatsu
Mots clefs :
Lien

Nagoya suite et fin

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 15:50, le 4/01/2020, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Nagoya
Mots clefs :
Lien

De Oka à Nagoya, 2h en train.

 

 

 

 

Cela fait 3 jours que je suis à Nagoya, je n'ai pas fait grand-chose, le 1er jour j'ai dû changer d'hôtel tellement ça puait la cigarette, ça fait toujours perdre du temps. Après on a eu des averses toute la journée d'hier et aujourd'hui j'ai encore changé d'hôtel, c'était prévu mais quand même les chambres ne sont prêtes qu'à partir de 15h et dans cet hôtel ils sont très stricts, c'est un 4 étoiles mais comme j'ai réservé super en avance, ce n'est vraiment pas cher. On a un vent de dingue aussi, pas beaucoup de monde dans les rues, pourtant beaucoup de commerces sont ouverts. Demain, sera encore plus calme.

 

 

 

BONNE ANNEE A TOUS ET SURTOUT BONNE SANTE.

 



Publié à 11:10, le 31/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Nagoya
Mots clefs :
Lien

D'Ise à Taki, 20 min en train puis 1h de marche de Taki à Oka.

Finalement j'ai marché pour atteindre mon hôtel à Oka car il fallait attendre 1h la correspondance pour 1 station. C'était moins d'1h et je suis assez fière de moi, c'était assez facile tout droit et un tournant mais j'ai mal choisi mon jour pour marcher avec un sac et un vent de folie. J'ai eu quelques frayeurs de me retrouver dans les rizières tellement le vent m'y poussait. Mais bon, cela s'est bien passé, j'ai même été plus rapide que le train.

Rien à faire ici à part aller à l'Onsen qui est à moins de 5 min de l'hôtel. J'ai aussi un grand centre commercial à côté. C'est très pratique. En fait l'hôtel est à 20 min de la gare mais sur un axe routier, il fait partie d'une chaîne d'hôtel GREEN HOTEL, c'est le 1er hôtel, hors zone touristique, où tout est écrit en anglais et qui est aussi soucieux de l'environnement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain départ pour Nagoya, je vais y rester 6 jours. C'est une de mes villes préférées et comme demain c'est mon anniversaire, je me fais plaisir.

 



Publié à 07:53, le 28/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Oka Taki
Mots clefs :
Lien

De Kumano à Ise (Sanctuaire d'Ise), 209 min en train.

Le sanctuaire d’Ise, officiellement appelé « Jingu », comprend 125 sanctuaires disposés autour du Kotaijingu (Naiku), consacré à Amaterasu-Omikami, et du Toyo’ukedaijingu (Geku), consacré à Toyo’uke-no-Omikami, et a une superficie à peu près équivalente à celle du centre de la ville de Paris. 
Plus de 1 500 rituels et cérémonies y ont lieu chaque année pour prier pour la prospérité de la famille impériale, la paix dans le pays ou des récoltes abondantes.

 

A cause du vent, le trafic ferroviaire était perturbé, du coup je n'ai pas eu beaucoup de temps à consacrer à Ise, je n'avais que 2h car c'était un stop sur le chemin de mon hôtel situé à Oka, 30 min de train avec 2 changements. Je n'ai été voir qu'un seul temple situé près de la gare. Je ne suis pas très sensible aux monastères ou temples bouddhistes, je prends des photos mais ça ne va pas plus loin. Il y avait un vent de dingue alors ce n'était pas facile de circuler dans la forêt, beaucoup de monde, 2 ou 3 étrangers aperçus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 08:26, le 27/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Ise
Mots clefs :
Lien

De Shingu à Kumano, 37 min en train.

Depuis plus de 1000 ans, des Japonais provenant de toutes les classes sociales, incluant les aristocrates et même quelques Empereurs, ont fait le laborieux pèlerinage jusqu'à Kumano. Ces pèlerins utilisaient un réseau de routes maintenant appelé Kumano kodo, qui s'étire à travers la péninsule montagneuse de Kii. 

Le trajet à pied faisait lui-même partie intégrante du pèlerinage, car les pèlerins entreprenaient, chemin faisant, de rigoureux rites religieux de purification et de culte. Marcher sur les pas des pèlerins, sur la route de Kumano kodo, c'est faire l'expérience du paysage mythique de Kumano et de son riche passé culturel.

 

 

Moi j'ai juste marché 3 routes de 2h max, Le Kumano Kodo "Matsumoto-Toge pass", c'est à la fin du village. C'est vraiment la campagne ici mais toujours avec un centre commercial et 2 supermarchés quand même. Comme Shingu, on a à la fois la montagne et la mer. Je suis arrivée avec le soleil donc j'en ai profité pour faire les 3 circuits car aujourd'hui il pleut, pas trop non plus, mais il fait tout gris.

 

Mon hôtel est très sympa, ils m'ont surclassé mais heureusement qu'il y a internet car ils ne parlent pas un mot d'anglais, c'est quand même incroyable avec tous les touristes qu'ils doivent avoir et surtout avec les jeux olympiques...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela n'a l'air de rien mais c'est le sanctuaire de Hananoiwaya-jinja, qui se trouve le long de la plus grande plage du Japon à Kumano, qui est dédié à un gigantesque rocher qui domine cette plage. Il mesure 45 mètres de haut et a été façonné au fil des siècles par le vent et les vagues. Le sanctuaire est l'un des plus anciens du Japon.

 

Demain je repars, cette fois-ci pour le sanctuaire d'Ise. C'est environ 2h30 de train.



Publié à 07:09, le 25/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Kumano
Mots clefs :
Lien

Shingu suite et fin.

 

J'ai trouvé en ligne la signification de ces belles plaques d'égout.

 

L’idée d’embellir ces plaques a germé dans l’esprit d’un haut-fonctionnaire du ministère de la Construction (devenu aujourd’hui le ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme) en 1985. À cette époque, le gouvernement décida de moderniser son réseau national d’égout en l’enterrant ainsi que les bouches d’incendie pour permettre d’élargir les rues et de faciliter la circulation. Un projet alors mal accueilli par la population. Alors, pour sensibiliser les japonais à l’importance d’un réseau d’égout efficace pour la salubrité publique, l’autorisation fut donnée aux municipalités de personnaliser leurs plaques. Et ces dernières s’en sont données à cœur joie, rivalisant entre elles pour orner leurs rues des plaques d’égout et d’incendie les plus originales, allant même jusqu’à organiser des concours pour choisir le design des plus belles plaques ensuite réalisées. Ainsi, c’est plus de 95% des municipalités japonaises qui s’ornent de plaques décoratives dont le chiffre total dépasse les 19 000 plaques originales !

 

Les bouches d’incendie représentent souvent des pompiers. Les Japonais sont attachéà ces combattants du feu dans un pays où historiquement les maisons traditionnelles sont faites de bois et sont donc particulièrement vulnérables aux incendies.

 

Voici le compte d'un japonais qui a parcouru le pays pendant des années pour photographier les plaques d'égout.

https://www.flickr.com/photos/28074232@N06/sets/72157612036691185/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et le dernier temple, j'ai renoncé à le voir c'était trop dangereux pour moi, surtout la descente.

 

 

 

Je me suis arrêtée à mi-chemin. J'avais trop peur.

 

   

 

C'est là où j'aurais dû aller...



Publié à 10:23, le 24/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Shingu
Mots clefs :
Lien

De Koza à Shingu, 65 min en train.

La ville de Shingu, située sur la pointe sud de la péninsule de Kii est une ville au paysage naturel verdoyant, inchangé depuis des siècles et où les sanctuaires et les lieux de pèlerinage ancestraux sont logés dans des espaces de randonnée au centre d’une nature grandiose. Depuis 2004, elle est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Mon hôtel classique, un business hôtel avec une chambre très spacieuse. Je suis à moins de 10 min de la gare.

 

 

Beaucoup de temples à visiter et de randonnées à faire mais pas pour moi. Rien que de visiter la ville, c'est chaque jour minimum 15 km. Ma première visite fut pour la mer. L'équipe de baseball s'entrainait et nettoyait la plage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 07:08, le 23/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Shingu
Mots clefs :
Lien

De Shirahama à Koza, 77 min en train.

Je suis à Koza depuis hier.  C'est un petit village près de Kushimoto tout au sud de Wakayama où il n'y a rien à voir et à faire. C'est parfait car il pleut et je voulais metttre à jour mon blog et me reposer. Je suis dans une guesthouse un peu plus moderne, la propriétaire est très sympa, parle un peu anglais. Elle est venue me chercher à la gare même si ce n'est qu'à 10 min de marche. Mon sac est super lourd, j'ai déjà fait des achats et je crois que je vais envoyer mon sac demain à Nagoya. J'ai encore 8 jours avant d'y arriver.

 

Ici aussi j'ai pris des photos sur le chemin en train, il faisait beau et on longeait toujours la côte. Les japonais sont de grands enfants, voici la gare de Shirahama. Cette fois-ci le trajet était direct, je suis sur la ligne qui va à Shingu, ma prochaine destination demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 07:07, le 21/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Kozani
Mots clefs :
Lien

De Wakayama à Shirahama, 169 min en train.

 

Une petite carte de la préfecture de Wakayama où je suis depuis mon départ d'Osaka.

Wakayama fait face à l'océan Pacifique et occupe une grande partie de la péninsule de Kii. La préfecture fait partie de la région du Kansai qui comprend Osaka, Nara et Kyoto. La capitale de la préfecture, Wakayama, se trouve à seulement une heure d'Osaka en train et à 45 minutes de l'aéroport international du Kansai (KIX). À l'intérieur des terres, Wakayama est dominée par les monts Kii abritant d'anciens chemins de pèlerinage, des sanctuaires sacrés et des temples en altitude classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le long de sa côte, s’étirant sur 600 km et offrant de superbes vues sur l’océan, se trouvent des plages et des stations thermales renommées.

 
J'ai pris des photos depuis le train car le paysage était super joli mais les photos sont un peu floues...Cela donne une idée. Comme j'ai un pass de train très peu cher, je me tape les trains locaux, peu rapides mais je ne vais pas très loin alors c'est supportable, ici 3h de train avec 3 changements. Je vais me contenter sur ce voyage de survoler la région car c'est ma première fois et sans voiture, ça revient assez cher, j'ai préféré rester le long de la côte, donc pas de pèlerinage pour moi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'étais censée rester 3 jours ici à Shirahama beach mais je n'ai pas du tout aimé la guesthouse alors je ne suis restée qu'1 seule nuit. Je n'ai pas dormi du tout, bien que je fusse seule. C'était une auberge traditionnelle, aucune isolation, ma chambre donnait sur la rue, pas de rideau occultant, bref une horreur pour moi. A part la plage, il faut une voiture pour se déplacer, mais de toute manière je voulais juste voir la mer et aller au bain (Onsen), j'en ai choisi un à "indoor", la plupart des onsens sont " outdoor" mais il y avait tellement de vent que je ne voulais pas attraper la crève, nue dehors...

 

Mon auberge et ma chambre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 11:39, le 20/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Shirahama
Mots clefs :
Lien

D'Osaka à Wakayama, 90 min en train.

Pas de bouche d'égout sympa à Wakayama. Je pensais avoir du soleil pendant ces 2 jours mais j'ai encore eu de la grisaille et de la pluie. C'est bien la première fois au Japon que j'ai autant de grisaille mais bon ce n'est pas grave. Je voulais aller voir la mer car je suis sur la côte mais à part le port, j'ai dû renoncer car la route n'avait pas de trottoir et la circulation était trop importante. De plus j'ai mal à ma jambe droite alors je vais éviter de trop marcher.

Demain je vais à Shirahama au bord de la mer, j'espère que le soleil sera au RDV. Ici à Wakayama, à part le château, je n'ai pas vu grand-chose.

Mon hébergement est dans un business hôtel à 15 min de la gare. La chambre est très grande même trop, c'est inhabituel.

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée d'art moderne.

 

 



Publié à 07:22, le 18/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Wakayama
Mots clefs :
Lien

D'Okayama à Osaka, 169 min en train.

Je suis restée 5 jours à Osaka mais j'ai l'impression de n'avoir rien fait. J'ai dû changer d'appartement car celui que j'avais réservé n'avait pas d'internet qui fonctionnait et ça m'a pris 4 jours pour me faire rembourser, beaucoup d'énergie et de temps perdus. Osaka a beaucoup changé et pas en bien, c'est une des villes que je connais le mieux. Du fait de sa liaison direct en ferry avec Shanghai, les chinois sont devenus majoritaires parmi les touristes mais aussi dans le business de la location d'appartement et dans plein d'autres domaines. La ville est devenue très sale. On entend parler chinois partout, beaucoup de coréens également mais ça toujours été le cas, il y a même un Korean town que j'ai visité, il y en a un aussi à Tokyo.

 

Mon second appartement était super, aussi tenu par des chinois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 10:21, le 13/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Ōsaka
Mots clefs :
Lien

De Kurashiki à Okayama, 20 min en train.

Okayama est une ville côtière, chef-lieu de la préfecture éponyme dans la région de Chugoku. Elle se trouve à peu près à mi-distance entre Osaka et Hiroshima, proche de la mer de Seto qui coupe Shikoku de l'île principale Honshu. Ancienne cité seigneuriale, elle abrite Koraku-en, l'un des trois plus beaux jardins de l'archipel et son château noir U-jo. J'ai visité le château de l'extérieur mais pas le jardin.

 

 

 

J'ai loué un appartement un peu en dehors du centre-ville mais à 25 min à pied de la gare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 10:20, le 11/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Okayama
Mots clefs :
Lien

D'Onomichi à Kurashiki, la petite Kyoto aux canaux, 1h en train.

 

 

 

J'adore leur bouche d'égout, je vais essayer d'en prendre une à chaque étape. Celle d'Onomichi était magnifique mais j'ai zappé. A Kurashiki, j'ai dormi dans un très bel hôtel 4 étoiles pour un prix dérisoire. Il est situé en plein quartier historique, le Bikan.

 

 

 

 

Par contre niveau gaspillage, le Japon est numéro 1. Quand le ménage est fait, ils changent tout quel que soit la durée du séjour. Je refuse tout ménage car ça m'énerve ce gaspillage. Je reste en général 2 nuits dans chaque ville sauf les grandes comme Osaka, Nagoya et Tokyo où je vais rester 5 nuits et 7 pour Tokyo.

 

Ancien port marchand spécialisé dans le commerce du riz, le bourg de Kurashiki a depuis longtemps amarré les bateaux aux quais pour laisser place à l'un des quartiers pittoresques les plus soignés de l'archipel.

Le district de Bikan, très resserré, n'est pas seulement une superbe promenade à effectuer au bord de l'eau. En effet, on peut y trouver de véritables trésors pour les amoureux de galeries artistiques, tel que le musée des Beaux-Arts Ohara qui appartenait à la famille la plus fortunée de la ville. Édifié à l'image du Parthénon grec, il renferme de nombreuses collections occidentales d'artistes tel que Rodin ou Picasso.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir le top du top pour moi, le bain à l'hôtel à partir de 17h...

 

 



Publié à 11:12, le 9/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Kurashiki
Mots clefs :
Lien

Onomichi suite et fin

Des temples et des temples, je crois que je les ai tous visité. Le lendemain le soleil était réapparu, les photos sont plus belles avec du soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain départ pour Kurashiki.



Publié à 10:47, le 8/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Onomichi
Mots clefs :
Lien

De Hiroshima à Onomichi, 98 min en train.

 

 

J'ai pris cette photo d'une carte détaillée sur google car je n'ai pas pu trouver de vraie carte de la préfecture d'Hiroshima. 

Onomichi est une ville portuaire située au bord de la Mer intérieure de Seto, dans la préfecture d’Hiroshima au Japon. Elle commence sur l’île principale Honshu pour s’étendre sur les petites îles voisines, connectées par les ponts de la route Shimanami Kaido. Cette cité est devenue touristique grâce à son patrimoine historique, son attractivité culturelle et ses liaisons en ferry ou par la route avec Shikoku.

Composée essentiellement de chemins en pente qui surplombent la baie, Onomichi affiche tout d'abord une image pittoresque qui s'avère aussi photogénique que riche d'un point de vue artistique et culturel.

Ainsi le premier atout de cette cité tranquille, un brin désuet, reste bien évidemment son chemin des temples. En plein centre-ville, ce fameux parcours fait la part belle à vingt-cinq temples, tous reliés sur 2,5 kilomètres par des ruelles parfois abruptes qui serpentent à travers la montagne. Même si les temples n’ont pas l’histoire ou l’architecture des plus célèbres de Kyoto, l'on effectue une balade très agréable à pied pendant deux à trois heures pour découvrir, entre autres, le temple Saikokuji et sa paire de sandales de deux mètres accrochée à la porte Niomon.

Le côté religieux et parfois austère des temples est ici délaissé pour une atmosphère plus familiale et relaxante, à l’image de Kurashiki ou Naramachi. Pour cela, il est préférable de se rendre au temple Senko-ji, au milieu du mont éponyme. Célèbre pour son sanctuaire vermillon éblouissant, il peut être accessible via une remontée mécanique offrant une vue imprenable sur la ville. Près du temple se trouve également le musée d’art de la ville, adoubé par l’architecte Ando Tadao, qui accueille des exhibitions temporaires sur des thématiques définies. Pour compléter le tableau, rien ne vaut un détour par la plateforme d’observation du parc, pour contempler un très beau panorama de la vallée ; et même les cerisiers en fleurs si la visite coïncide avec cette période tant appréciée des habitants.

Mon auberge, ou plutôt gueshouse.

 

 

Après cette 1ère expérience en dortoir, le lendemain j'ai annulé toutes mes réservations à venir en auberge. Ce n'est plus pour moi. Malheureusement je n'ai pas pu tout annulé donc j'ai encore au moins 2 dortoirs à faire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 10:03, le 7/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Onomichi
Mots clefs :
Lien

Hiroshima

Avec le temps, j'ai de moins en moins envie de visiter les sites touristiques, j'apprécie surtout de marcher en essayant d'éviter les zones commerciales. On a eu un super temps, très froid le matin et du soleil toute la journée mais beaucoup de vent. Quasi chaque ville a son chateau:

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain départ en train pour Onomichi sur la côte. Cette année, je ne vais voyager qu'en train, comme je suis la côte, je ne fais pas de grande distance, maximum 3h de train. Il est très facile de voyager au Japon malgré la langue. La communication est assez difficile quand on sort des zones touristiques, encore maintenant.



Publié à 10:30, le 3/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Hiroshima
Mots clefs :
Lien

Le Japon, d'Hiroshima à Tokyo en longeant les côtes

 

Me revoilà repartie au Japon, cette fois-ci je vais découvrir de nouvelles régions. J'ai atterri à Hiroshima après 3 vols. Ce fut un long voyage depuis Paris.

J'ai réservé un business hôtel, comme d'habitude des petites chambres mais avec tout le confort. Sur ce voyage qui va durer presque 2 mois, je vais alterner business hôtel et auberge traditionnelle et auberge de jeunesse en dortoir car je n'ai pas les moyens de dormir tout le séjour en hôtel.

J'ai déjà visité Hiroshima il y a quelques années mais c'est mon point de départ pour le voyage.



Publié à 10:15, le 3/12/2019, dans Le Japon d Hiroshima A Tokyo, Hiroshima
Mots clefs :
Lien

De Lucques à Florence en train puis retour à Paris

C'est la folie ici, je n'ai jamais vu autant de monde durant ce voyage qu'à Florence. Cela a commencé à la gare. Puis comme d'hab, je me suis trompée sur mon chemin pour me rendre au B&B et du coup j'ai dû traverser le centre historique, la folie...Je n'étais pas la seule à chercher mon hébergement.

Je vais essayer de visiter tôt le matin car il est prévu 28 pendant les 3 prochains jours. Les moustiques sont de retour et ils ne sont pas petits. Ma chambre est immense mais je n'aime pas l'appartement, beaucoup de chambres et la cuisine et les salles de bain à partager. Personne sur place, du coup ça n'a pas d'âme et ce n'est franchement pas très propre. Ça me rappelle le logement à Pavie en un peu mieux quand même. Le plafond de ma chambre doit bien faire 4 mètres de hauteur. Mais bon ce n'est que pour 3 jours et jeudi retour chez moi.

 

 

 

 

 

Voilà c'est la fin du voyage pour cette année. Après Florence, je vais prendre le train pour Milan et rentrer en avion. Si quelqu'un a envie d'aller à Rome ou à Sienne, j'ai mes hôtels payés, du 28 au 31 pour Sienne et du 31 au 5 novembre pour Rome. Merci de me faire signe.



Publié à 09:58, le 20/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Florence
Mots clefs :
Lien

De Massa à Lucques en train (50 km)

Lucques, splendide ville d'art, destination touristique de premier plan. Son architecture trahit ses origines romaines avec ses rues orthogonales. Les romains construisirent la première enceinte puis elle fut agrandie et élargie dans les siècles suivants. Elle est de nos jours- fait rare - pratiquement intacte. Ville de passage de la Via Francigena, le chemin passe à côté de mon B&B qui est en dehors du centre historique à 25 min de la porte Elisa.

Les monuments, églises, palais, tours et places sont nombreux, on ne sait plus où regarder tellement y en a partout et c'est magnifique. Gros coup de coeur pour moi mais trop de monde et surtout des groupes. Je sature surtout que jusqu'à présent j'étais quasi la seule touriste dans les petits villages.

En plus, ils font payer l'entrée de la basilique, sacrilège pour moi. Y a tellement d'autres à visiter que ce n'est pas grave.

Dans quelques jours, le salon du manga sera à Lucques, du coup ils montent des tentes blanches un peu partout dans la ville et ça gâche un peu les photos.

Côté temps, le premier jour a été ensoleillé mais depuis il fait tout gris, la pluie est tombée aujourd’hui mais il fait très lourd, 22. Demain à Florence, il est prévu 26-27 quelle horreur.

Après Florence c’est le retour à la maison. Je suis fatiguée et mon corps aussi, pourtant je ne marche pas beaucoup, à peine 15 km par jour.

 

Des magnifiques villas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:58, le 17/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, Lucques
Mots clefs :
Lien

Massa suite et fin.

 

 

 

La magnifique Cathédrale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 16:02, le 16/10/2019, dans LA VIA FRANCIGENA, souss massa
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente